Faut-il être mince pour réussir ?

Persécutées à cause de leur poids jugé hors normes, elles ont décidé de s’assumer entièrement et de réaliser leurs rêves. Aujourd’hui Blogueuse, Auteure, Chanteuse… Toutes ces femmes se mobilisent pour faire passer un émouvant message d’acceptation de soi et de liberté.

«Est-ce que ma vie serait meilleure si j’étais plus mince ? Non, mais elle le serait si je n’étais pas si mal traitée parce que je ne le suis pas.»

Des mots forts, crus, prononcés de la voix de Jes Baker, blogueuse et auteure d’un livre « Best-seller » «Things no one will tell fat girls»(Les choses que personne ne dit aux filles rondes) qui nous raconte le tour de taille vu par la société. Une triste réalité vécue par ces cinq femmes, chacune nous révèlent à tour de rôle les luttes et les insécurités auxquelles elles ont dû se confronter avant d’apprendre à s’aimer. Jes Baker est la première de ces cinq femmes à nous raconter sa vie, ses épreuves et la dureté de son monde. Une vidéo dont le but est de faire changer une mentalité persistante, grâce à la campagne de Jc Penney #HereIAm qui signifie en français « Me voilà ».

« Comment s’aimer quand on ne rentre pas dans les standards de la société ? Comment faire quand tout ce qui nous entoure nous dit : Vous êtes trop grosse ! »  Ici, dans une vidéo de trois minutes, Gabi Fresh, Mary Lambert, Valerie Sagun, Jes Baker, et Ashley Nell Tipton vous prouvent que c’est possible. Que la réussite n’appartient pas qu’aux gens conformes à la société, qu’avec une différence de poids, le monde peut nous aimer. Un message touchant et percutant.

« Here I Am » regroupe cinq filles aux caractères différents, aux convictions différentes mais qui revendiquent la même chose : qu’on les laisse vivre leur vie et se trouver belle, et qu’ont leurs donnes les mêmes chances qu’une fille mince. Mary Lambert, chanteuse nominée pour les Grammy Awards en 2014 et qui à participer à la chanson  «Same Love» avec Macklemore et Ryan Lewis, raconte une partie de son enfance.

Nouvelle campagne #HereIAm de JCPenney Demolishes préconceptions de la société A propos de « Je me souviens que quand j’avais 10 ans, je voulais devenir une chanteuse et un membre de la famille m’a dit : Désolé petite, ça ne va pas arriver pour toi »

Pourtant Mary Lambert n’a rien lâché, elle a voulu y croire, poursuivre ses rêves et c’est ce qu’il a aidé à réussir et à surmonter les reproches. Quand personne ne nous soutient, c’est difficile, mais le plus fort dans tout ça, c’est de croire en soi et de s’aimer, peu importe comment nous sommes. Sa nomination est une preuve de sa détermination et surtout un joli message d’espoir pour tous. Mary rajoute « Mon poids n’est pas un indicateur de ma valeur ». L’on ne peut qu’être d’accord, peu importe que vous soyez différent, que vous soyez en surpoids, l’important est d’aimer son corps et de vivre, comme toutes les personnes car il ne faut pas oublier que nous sommes tous humains.

Gaby Fresh, célèbre blogueuse continue : « Au lycée , je faisais partie de ces filles qui disent:« Je serais tellement plus joli si j’étais mince. Si je pouvais atteindre ce dernier niveau de ma vie , ce serait parfait. » Mais depuis, la jeune femme a compris que son poids n’avait pas d’importance et que cela ne devait pas compromettre ses projets. La preuve, avec ses formes, elle pose sur Instagram et pour des grands magasines. Elle a lancé sa propre marque de vêtements destinés aux femmes avec des formes, un moyen pour elle de faire passer un message positif et de dire à toutes ces femmes qui sont comme elle : « Vous voyez, nous aussi nous pouvons vivre, marcher, courir… Nous pouvons être nous tout simplement.  » 

Jes Baker enchaîne en nous parlant du surnom que les autres lui donnaient, un événement qui a chamboulé son adolescence et qu’il l’a profondément marquée. Elle raconte : « La cinquième année les autres m’appelaient « hippo », c’était une chose très effrayante pour moi et j’ai passé toute ma vie à essayer de changer. » Des remarques qui l’ont blessées, touchées et qui lui ont fait comprendre que son poids n’était pas le problème, le problème c’était le regard que les autres avaient sur elle en se basant sur les standards de la société.

Tipton, la première styliste en quatorze saisons à gagner « Project Runway » (Une émission américaine) avec une ligne de vêtements grandes tailles, nous parle quant à elle de son adolescence qui à été marquée par des moqueries, mais aussi un acharnement, tout simplement car elle était « Grosse ». Tout ça a été très dur à surmonter et pour elle c’était difficile de passer outre les reproches, de grandir et s’aimer.

« Je suis une cible de moquerie pour les gens, de violence. Je ne savais pas ce qui se passait avec moi, je me disais : Pourquoi suis-je si différente ? « 

Tipton prend sa revanche aujourd’hui avec ses vêtements qu’elle commercialise chez JC Penney, une façon pour elle de faire comprendre aux gens que les mots peuvent être violents, qu’ils peuvent blesser, bien au-delà de ce que l’on peut penser. Bien qu’elle soit épanouie dans son métier, Tipton garde en souvenir ce moment de sa vie où elle seNouvelle campagne #HereIAm de JCPenney Demolishes préconceptions de la société A propos de demandait « Qui elle était ? » et  » Pourquoi personne ne l’aimait ? ». Un témoignage lourd de sens, car malgré un acharnement, des mots dévastateurs, Tipton n’a pas laissé tomber et à garder ses objectifs en vue. C’est en y croyant, de tout son cœur et de toute son âme qu’elle a dépassé les mots et qu’elle s’est mise à assumer ses formes. Elle termine : «Après des années à se sentir mal dans sa peau, il est temps d’être heureux et de ne plus regarder en arrière». 

La dernière se nomme Valerie Sagun, elle enseigne le yoga sur Instagram avec plus de 136 000 adeptes et est également blogueuse, elle nous parle du stéréotype de la prof de yoga : « Il y avait le stéréotype sur le yoga où vous devez être maigre, avoir un corps parfait, des cheveux blonds. Je ne le suis certainement pas. » 

Le portrait de cinq femmes, rondes, belles et qui s’aiment comme elles sont. Cinq histoires, cinq parcours qui dénoncent la façon dont la société les ont mis à l’écart, les ont poussé à être mal dans leur peau, allant à se haïr. Mais ces cinq femmes ont fait face et ont montré à tous que rien ne pouvait les arrêter. Elles ont toutes réussi dans leur domaine, elles brillent et nous prouvent qu’avec des formes, nous pouvons faire tout ce dont nous avons envie. La dernière minute de la vidéo se tourne vers un témoignage de ces cinq personnalités, avec un puissant message d’amour de soi.  Tipton nous dit : « La seule personne qui devrait me définir, c’est moi ! ». Elles nous montrent alors tout ce qu’elles peuvent faire, tout ce que les femmes fortes peuvent faire. Jes Baker enchaîne : « Les filles fortes peuvent faire ce qu’elles veulent. » 

Une campagne qui fait aussi en sorte de démolir certaines règles et idées préconçues, Baker nous dit qu’elle aime son Bikini et Tipton est déterminée à ne pas se cacher, elles s’assument et veulent le prouver au monde entier. JCPenney a fait donc le choix de faire une campagne sans script, sans Nouvelle campagne #HereIAm de JCPenney Demolishes préconceptions de la société A propos de rédacteurs pour écrire un texte, ils voulaient de la réalité. Ils ont alors préféré laisser ces cinq femmes raconter leur histoire, leurs problèmes et surtout comment elles ont réussi à surmonter tout ça. Une vidéo puissante qui nous dépeint le traitement des femmes fortes dans notre société, la façon dont le quotidien de ces personnes se complique à cause de ces préjugés, de ces remarques… Avec leur notoriété, ces cinq personnalités au physique hors des standards ont eu envie de rappeler ce qui était primordial, ce qui les animait chaque jour. Elles voulaient prouver que leurs formes n’étaient pas un obstacle, que leur passé ne les a pas arrêté. Malgré leur malheur, leurs blessures, elles ont été de l’avant et si vous lisez cet article et que vous vous sentez mal dans votre peau, n’oubliez pas que l’important c’est d’être soi, de s’aimer et de poursuivre ses rêves, car personne n’a le droit de vous dicter votre vie, personne n’a le droit de vous mettre plus bas que terre…

« Il est vraiment temps pour nous de changer l’histoire et de partager des photos de nous-mêmes, de vivre. »

La campagne #HereIAm  

Author Swany's

Blogueur Mode, Beauté et Lifestyle d'une vingtaine d'années, passionné par les gens. Le contact avec les autres et la transmission de bonnes valeurs sont mes priorités.

View Posts

Laisser un commentaire